Clap de fin pour Matt Fraser.

Cela a été la nouvelle qui à secoué la scène compétitive ce début de semaine.
Avec 5 titres d’homme le plus fit de la planète, Matt Fraser tire sa révérence. Après avoir publié une lettre ouverte expliquant son choix, il est temps pour nous de tirer les leçons de ce texte pour nous permettre d’aborder encore et toujours l’entraînement avec la même fraicheur.

« Je n’ai pas démarré avec le but d’en faire ma carrière ».

Avec l’engouement toujours plus prononcé pour le sport du fitness, nombreux sont ceux qui, tôt dans leur entraînement, se projette parfois prématurément sur le terrain de la compétition. Même si le travail bat le talent, gardons l’aspect plaisir en première ligne. Vous aimez le challenge? amusez vous et le reste viendra en temps et en heure, si c’est votre destin!

HARD WORK BEATS TALENT

L’entraînement pour profiter de la vie.

Du travail, du travail et encore du travail. Voici le quotidien décrit par Matt Fraser dans sa lettre ouverte. Il s’entraînait pour gagner sa vie, il souhaite désormais vivre et s’entraîner. C’est sans doute la meilleure façon d’exploiter notre temps sur la planète bleue au maximum. Sans doute un repos bien mérité pour celui qui a vécu de manière monacale durant de nombreuses années afin d’atteindre ses ambitions.

Une passion intacte.

Néanmoins, après huit années d’effort et de challenges et une retraite anticipée, la source d’inspiration qu’est Matt « the GOAT » Fraser vient d’ailleurs. Tout d’abord, de sa reconnaissance pour les aventures humaines que son parcours sportif lui a apportées. Mais le plus important vient de sa détermination a toujours rester investi dans la communauté. Rappelez vous en, nous nous entraînons pour la longévité. Plus qu’une mode ou une discipline, nous représentons une culture. Notre art de vivre fait de chronos, de reps, de bruit de métaux qui s’entrechoquent, de rires de camaraderies et de fous rires!

Qui est le roi sans couronne.

Après cette annonce surprise, mais qui prend du sens si l’on suppose que cette édition 2021 des Games sera sans doute encore atypique du fait de la crise sanitaire. Une question reste en suspend. Qui prendra la suite de celui qui sembla invulnérable pendant près de 5 années? Willy Georges qui depuis Colmar affiche une forme Olympique? L’un des nouveaux visages révélés au Ranch en Août dernier? Et pourquoi pas un retour en Grâce de Ben Smith qui lui aussi fait trembler la toile ? Bref faites vos jeux. En partant au sommet de son art, Matt Fraser nous rend le plus beau des services en laissant derrière lui un suspens absolu!
Rendez-vous à l’Open!

Partager cet article :

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.