CrossFit Games: jour 3, la reconquête.

Jour 3 : What a day !!!!!!

Et si le grand gagnant de cette troisième journée à Madison n’était tout simplement pas le CrossFit ?Nous avons assisté à une journée mémorable qui restera sans doute dans les annales des CrossFit Games.

Un premier wod  » The Capitol  » qui nous aura offert un scénario et une dramaturgie incroyable le tout couplé à un test de fitness démentiel dans la plus pure tradition de notre sport. Quoi de plus beau pour clôturer ce wod que les images que nous aura offert la montée des marches de Rebecca Fuselier encerclée par le public pour terminer ce wod sans time cap.

Les deux wods suivants le  » up and over  » et l « echo press  » ne nous auront pas laissé non plus en reste avec un savant mélange de mouvements conventionnels et de nouvelles difficultés, venant challenger à souhait les athlètes et les sortant de leur zone de confort. Une belle confrontation à l’inconnu et un test de leur capacité sur des séries de mouvements répétées moulte (et oui on aime le vieux François) fois a l’entraînement.

On ne peut encore une fois que féliciter Adrian Bozman pour la qualité et la diversité de la programmation proposée et il serait très réducteur de ne retenir que l’évent de skill gymnastique.

Team Elite : la réponse de Freedom

Rich Froning est un grand champion et il est obsédé uniquement par la victoire. Il nous l’aura une fois de plus prouvé aujourd’hui avec un magnifique back to back évent win. La victoire n’est pas encore assurée mais on les sent heureux de se revetir de leur tenue rouge et blanche habituelle. La concurrence est rude cette année et nous permet de voir de réelles scènes de joie au sein de cette équipe tant habituée à gagner. Voir Froning enragé et avoir le même goût pour la victoire fait plaisir à voir. Il faut souligner l’énorme progression du duo Nisler/Williamson sur ces deux dernières années d’entraînement auprès du maître, sur leurs qualités gymniques au vu de la maîtrise du volume de muscle up proposé, véritable séparateur sur leur premier évent de la journée.

Derrière la bataille fait rage puisque seulement 60 points séparent les norvégiens solidement accrochés au podium depuis la première épreuve de Reykavik 5em et qui pousse fort pour rattraper le retard pris la première journée. Ce samedi se déroulera sous la forme d’une bataille sans merci!

Élites féminines : la hiérarchie se dessine et les batailles font rages

Quelle journée pour Tia Toomey qui continue sur sa lancée du jeudi pour nous offrir une journée du vendredi archi dominatrice digne des dernières années/
Derrière Mally O’brien fait plus que de résister ce qui lui permet de ne pas concéder trop de points à son aîné.
Notre jeune teen canadienne Emma Lawson continue de nous bluffer épreuve après épreuve et Haley Adams va devoir solidement ferrailler si elle veut parvenir à la déloger du podium.
La course au top 5 reste des plus ouverte et le mooving day couplé à l’épreuve de natation devrait nous réserver encore bien des surprises.

Élites Hommes : l’écho press relance le suspense

Alors que Ricky Garard paraissait intouchable et semblait se diriger doucement mais sûrement vers un cavalier seul en tête du classement, sa contre performance sur ce dernier wod est venue rebattre les cartes. Justin Medeiros, monstre de régularité, en profite pour se rapprocher et il ne lui manque qu’un coup d’éclat pour venir récupérer sa place de leader. Il faudra compter également sur Roman Khrennikov qui fait plus qu’honorer sa participation tant méritée à ces games et qui semble investi d’une véritable mission. Le russe à chaque épreuve gagne davantage la ferveur du public au drapeau étoilé!

Derrière un petit gap s’est créé mais une horde d’athlètes reste plus que jamais déterminée à venir troubler l’ordre établi puisque 6 athlètes de classe mondiale se tiennent en 35 points !! Les canadiens sont en effet en embuscade. Patrick Vellner malgré quelques déconvenues et toujours dans le top 5 quant à Jeffrey Adler il semble avoir passé un véritable cap et ne fait que gagner en puissance à chaque évent.

Adaptative : vers un triplé français sur le podium

Au soir de cette deuxième journée le classement se dessine plus nettement et nos trois représentants que sont Anne-Laure, Jérémie et Alexis sont solidement vissés sur la boîte avant de clôturer leur games.

Les exploits des Age groups.

Pour une fois honneur aux messieurs puisque Alexandre Jolivet est en course pour conserver le titre mondial des 40-44 en France après le sacre de Maxime Guyon l’an passé et notre Infatigable Christian Galy est lui bien placé pour prendre sa revanche sur l’an passé et un problème de scoring qui l’aura privé du podium.
Chez les dames Christelle el Debs n’a pas dit son dernier mot pour le podium malgré la féroce concurrence qui fait rage chez les 35/39. Lili a quand à elle commencé à sonner la charge avec une magnifique deuxième place pour conclure sa journée qui la replace dans la course au top 5 en espèrent plus si elle conserve cette dynamique pour finir aujourd’hui.

Rendez vous dans quelques heures à la piscine pour les premiers bouleversements de la journée avant de connaître la suite du programme. Direction la chaîne YouTube de CrossFit France des 15 heures pour une nuit placée sous le signe de notre passion pour la méthodologie CrossFit avec pas moins de 3 épreuves à regarder dont 2 n ont pas encore été annoncées!

Thomas Farrugia et Elie Margerin

Partager cet article :

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.