Les pièges à éviter pour améliorer votre condition physique.

En dix années de pratique la rédaction de ALLOUT a accumulé quelques réussites. Mais la vérité est que le chemin est toujours jalonné d’erreurs, de faux pas, de remise en question. Loin de juger la qualité de l’entraînement des uns et des autres, l’idée est ici de vous aider à mieux profiter de vos entraînements. Avoir de meilleurs résultats, plus rapides pour une condition physique sur le long terme en évitant certaines étourderies. Notre seule vocation, aider notre communauté à profiter de notre expérience pour ne pas reproduire nos propres erreurs.

  1. Trop en faire.
    Faites en moins, mais mieux.
  2. Vous fuyez l’intensité.
    L’intensité nous apporte tous les bénéfices de l’entraînement. Trop de volume au contraire mène à des wods moins intenses. 
  3. Oublier que l’intensité est relative.
    Nous sommes tous différents, l’intensité varie en fonction des tolérances physiques et psychologiques de chacun? Ne vous suicideras à chaque entraînement.
  4. Fuir les jours de repos
    C’est souvent le cousin germain de la malediction consistant à chercher trop de volume. Nous avons tous besoin de ses de décompressions à la fois pour notre corps et notre esprit. La récupération est cruciale pour exprimer de l’intensité.
  5. Esquiver les Journées Lourdes.
    Consacrez certaines journées à lever les charges les plus lourdes possibles, donnez à ces journées le respect qu’elles méritent. Souvent les journées lourdes sont bâclées ce qui peut amener à avoir la sensation de ne pas en avoir fait assez. Ce qui est la conséquence directe de ne pas les avoir réalisées avec assez d’engagement ce qui empêche de voir des gains en force. 
  6. Ne pas prendre la peine de maîtriser les bases.
    Votre air squat n’est pas génial mais nous voulons déjà y ajouter de la charge. Ne vous précipitez pas ayez des fondations fortes pour devenir solide comme un chêne. 
  7. Etre obnubilé par l’haltérophilie, alors qu’on a besoin de plus de conditioning et d’une meilleure gymnastique.
    Le conditionnement métabolique et la gymnastique sont deux éléments cruciaux, bien plus que l’haltérophilie et les sports de lancer. Il est facile de commettre l’erreur de mettre la charrue avant les boeufs. 
  8. Ne faire que ce que l’on aime.
    La variance dans l’entraînement est une composante merveilleuse. Ne faire que ce que l’on aime ou se répéter peut engendrer une mauvaise récupération et surentraînement. 
  9. Claquer des genoux à l’idées de courir 5 kilomètres.
    N’ayez pas peur, c’est bon pour ce que vous avez et vous ne perdrez pas vos précieux biscotos pour autant. 
  10.  Ne pas faire assez de sprints.
    Ces journées sur la piste d’athlétisme peuvent piquer. Mais ce type d’effort est critique pour développer votre condition physique. 
  11. Fuir l’adaptation et le scaling.
    Les options sont cool, l’adaptation est votre amie. Elle vous amènera à devenir un athlète monstrueux. Adaptez vous aide à atteindre l’intensité et vous amènera aux résultats. Plutôt que de regarder une barre avec une charge Rx immobile au sol avec des yeux de merlan frit. 
  12.  Ne pas s’intéresser à votre ligne médiane.
    La ligne médiane est une pièce très importante permettant la transmission de puissance. Ce n’est pas très sexy à travailler mais cela rapporte de sacrés dividendes. 
  13.  Bâcler l’échauffement.
    Si votre échauffement est composé de 5 tours et que vous ne vous sentez pas bien à la fin du second tour ou bien au début du troisième, vous ne vous échauffez sans doute pas vraiment. Autorisez votre corps à aborder l’entraînement en étant réellement préparé et les choses se passeront bien.
  14. Un mauvais retour au calme.
    Cela peut négativement impacter votre entraînement du jour ou de la semaine à venir. 
  15. Ne pas maîtriser les mouvements stricts.
    Vous devriez toujours avoir la capacité de faire quelques répétitions de mouvements stricts pour tous les mouvements que vous êtes capables de réaliser en kipping. 
  16. Ne pas accorder assez de temps à la pratique.
    S’exercer, pratiquer régulièrement amène à de grands résultats. C’est un élément pas très sexy qu’il est facile de mettre de côté. Mais pratiquer enseigne les mécaniques, la constance et bien d’autres choses. 
  17. Etre impatient.
    Comme dirait MC Jean Gabin, la quête de la condition physique n’est « pas un sprint mais une course de fond ». La route est longue. 
  18. Dormir.
    Les choses n’iront pas si vous ne vous vous accordez pas le sommeil que vous méritez. 
  19. Votre alimentation.
    Ne perdez pas de vue que peut-être, potentiellement, il est possible qu’à chaque repas, vous puissiez mangez un petit peu mieux. 
  20. Relier votre valeur en tant qu’ individu à vos performances à l’entraînement.
    Personne ne gagne contre le temps. Ne faites pas tourner votre monde autour de vos résultats. La valeur d’un individu va au delà du sport. Agissez comme la personne que vous voudriez devenir, le reste suivra.
  21. Se comparer aux autres.
    Contentez de vous de chercher à devenir une meilleure version de vous même. Se comparer aux autres n’est peut être le moteur que vous imaginez. 

Partager cet article :

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.