Nobull CrossFit Games 2022: nos pronostics.

Nous voici aux portes de l’édition 2022 de l’ultime test de fitness. Orchestrés désormais par une équipe menée par Justin Bergh, ces Games programmés par Adrian Bozman vont voir s’affronter des finalistes issus des 4 coins du monde au travers d’un processus (Open, Quarts, Semis et Last Chance Qualifiers) toujours plus implacable.

Qui chez les Équipes, les Elites hommes et Femmes semble pouvoir sortir son épingle du jeu? Voici nos pronostics!

Quelle Team pour l’Affiliate Cup?

La catégorie équipe semble à la fois être celle avec la plus belle opposition d’antagonistes de renoms, symbolisée par l’affrontement Froning/Thorisdottir. C’est néanmoins la partie de la compétition qui parait la moins incertaine.

Mayhem paraît en effet indetronabe malgré la superteam islandaise. La décennie de Rich Froning Jr passée au sommet du sport de CrossFit ne peut être qu’un atout.

Ne nous attendons pas à une domination hégémonique de la part de l’équipe de l’homme de Cookville. Néanmoins la polyvalence de ce quatuor devrait lui offrir la clé de la victoire. 

Sur les autres marches du podium, nous nous attendons à voir la bataille faire rage entre la Dream Team composant la team de CrossFit Reykjavik et celle de CrossFit Oslo où les individualités s’effacent au profit d’un pur esprit d’équipe et où les filles, qui font souvent la différence dans les compétitions en équipes, sont peut être le meilleur binôme au monde a l’heure actuelle.

Nous garderons un œil attentif sur la team Invictus et la team mayhem indépendance qui se mêleront sans doute à la bataille pour compléter le top 5 en créant pourquoi pas la surprise sur la 3eme marche du podium.

Élites femmes: le règne Tia Claire Toomey remis en question par Kara Saunders?

Tia Claire Toomey apparaît toujours intouchable malgré la concurrence qu’on lui annonce. Le off-season et son entraînement pour le bobsleigh  lui aura sans doute permis de travailler un relatif déficit de puissance que l’on pouvait voir transparaître sur les ergos. Aujourd’hui elle parait plus forte que jamais !!

Pour Kara saunders 2022 pourrait bien être l’année du gros come-back !! 

Ex Kara Webb signe en effet une impressionnante seconde place mondiale lors des quarts de finale derrière Toomey dans l’indifférence générale. Celle qui fut longtemps considérée comme une athlète misant avant tout sur la force et la puissance, nous a démontré que son fitness était aujourd’hui plus complet que jamais avec l’énorme volume de gym que lui impose au quotidien la programmation d’un certain rich froning. Son expérience du haut niveau, sa maturité et la stabilité familiale de celle qui performait pour payer les études de sa sœur cadette, devraient lui permettre d’être dans les meilleures conditions et de s’exprimer à son meilleur niveau.

La bien nommée Next Génération a faim de victoire.

Parmis elles,  Haley adams. Hormis un déficit relatif en force, elle est incontestablement une des seules athlètes pouvant rivaliser en terme d’intensité avec Tia Claire sur beaucoup de wods. (A l’heure où nous avions commencé à écrire ces lignes les wods n’étaient pas connus mais le jerk étant un de ses meilleurs mouvements d’haltérophilie c’est une excellente nouvelle pur elle ). Au vu des dernières photos postées sur les réseaux elle paraît en tous cas plus affûtée physiquement que jamais.

Laura horvath, seconde femme la plus fit de la planète en 2021 semble cette année confirmer son renouveau au plus haut niveau, son physique hors normes étant enfin redevenu sa plus grande force ! Dernier talon d’Achille, sa capacité à surmonter le wod qui testera ses épaules sur de la gym renversée qui conditionnera malheureusement pour elle en fonction de la nature du skill une partie de son résultat final.

Mallee O’brien, les jeux de la confirmation ! Tout le monde l’annonce comme la grande rivale de tia toomey et c’est le moment pour elle de confirmer toutes les étincelles produites l’année passée et sur la phase open 2022. Réponse sous quelques jours !!

Les autres forces en présence.

Gabriela Migala est sur une belle série de 2 podiums au niveau international avec les games et les rogue en 2021. Cependant, elle a semblé un ton en dessous aux lowlands où sa faiblesse en legless rope climbs a de nouveau été exposée malgré de grands progrès suite à son élimination sur le first cut en 20109. Elle pourra s’appuyer sur ses qualités de nageuse pour tirer son épingle du jeu sur l’épreuve de natation annoncée samedi.

Kristie Eramo O’conel avec son énorme expérience, un fitness de plus en plus complet  peut prétendre à un top 10 mais reste à savoir si elle aura la ressource nécessaire pour rêver d’un top 5.

Éllie turner la révélation des wza 2022, elle a réussi à éjecter Jamie simmonds en demie finale. Celle qui s’entraînait avec Michel Letendre à Dekacomp, partage de plus en plus de temps avec meideiros depuis quelques mois. Rookie et révélation de l’année? C’est tout le mal que nous lui souhaitons.

Quid enfin Emma Mc quaid/ Jacqueline Dahlstrom. Malgré leur bataille épique aux Strength In Depth et un fitness très complet, leur niveau paraît en dessous d’un top 5 mais ne sous estimez pas la protégée de John Singleton ex vainqueur du French Throwdown en 2018 et Mc Quaid qui fera tout pour honneur à sa mentor et néo-retraitée Sam Briggs.

Élites Hommes: qui pour faire tomber Justin Medeiros?

Fort de sa victoire lors de l édition 2021 des CrossFit Games et de la confirmation dans la foulée au Rogue Invitational, sa saison 2022 se déroule jusque là sans encombre. L’atout majeur du champion est de ne pas avoir de faiblesses tant il est a l’aise quelque soit les formats de wods et les modalités proposées. Lui ne le voit pas de cet œil et évoque son incapacité à gagner chaque évent des Games comme le symbole de ses faiblesses. Avec ce mindset de gagnant (Serge! NDLR), il est le candidat numéro 1 à sa propre succession.

Jeffrey Adler, après plusieurs années à apprendre dans l’ombre des superstars canadiennes Vellner et Fikowski, il aborde  cette édition prêt à s’imposer dans la cour des grands, comme le montre sa prise de pouvoir face à vellner aux Atlas Games. (I told myself « I wanna win, so I won »).

La malédiction de Patrick Vellner. On ne présente plus le canadien. Le retour de la piscine semble éliminer les distances longues en natation, sa plus grosse weakness. Cela suffira t’il à le prémunir de l’épreuve catastrophique qui, a chaque édition depuis  2/3 ans, semble miner chacune de ses apparitions aux CrossFit Games? 

Saxon Panchik. Son entrée dans la team PRVN semble l’avoir fait passer le cap mental et physique qu’il lui restait à franchir pour faire partie du gratin mondial. Mais souffre t’il du même symptôme que son illlustre frère Scott qui a toujours eu une carence relative sur les épreuves longues aux crossfit games le privant toutes ses années d’un podium malgré un fitness stratosphérique ? On a hâte de la savoir !

Gui malheiros, le prodige brésilien. Rich Froning Jr aura t’il réussi dès cette année son pari de transformer un énorme potentiel doublé d’un showman en un crossfiteur complet ?? Tout laisse à penser que oui, tant il semble discipliné et à l’écoute aux côtés du maître ! Certainement l’une des coqueluches du public!

Gare aux outsiders et au come-back de l’homme des Vosges Willy Georges.

N’en déplaise à celui que l’on surnomme parfois l’homme sapin, on ne peut pas dominer outrageusement les Strength In Depth et ne pas être un candidat légitime au top 10. Willy Georges semble avoir  retrouvé son niveau des games/dubai 2018 et plus si affinités avec 2022 !

Hopper, la révélation des demies 2021 et la désillusion des games de la même année ! Une année d’entraînement plus tard dans la cave de Matt Fraser et une nouvelle Demie Finale de bonne augure derrière Medeiros laissent envisager de belles choses et au moins un beau top 10!

BKG, type d’athlète très apprécié pour ses qualités et sa régularité, comment ne pas être fan c’est un exemple! Il a fait le pari de profiter d’un gros off-season pour se focaliser sur sa force un peu à la manière d’une Samantha Briggs lors de son passage par Westside Barbell, Mecque de la force dirigée d’une main de fer par le regretté Louie Simmons. Son but? Combler un manque relatif par rapport aux tops athlètes On peut donc espérer le voir passer un nouveau cap en puissance par rapport aux Lowlands et qu’ils viennent bousculer les Nord-Américains.

Lazar dukic, après avoir pris ses marques avec son nouveau coach lui aussi de chez mayhem ( étrange coïncidence) il semble avoir passé un cap comme nous l’a montré son énorme domination aux lowlands. Cet excellent nageur, crossfiteur très complet possédant un énorme moteur devrait posséder toutes les armes pour venir jouer les troubles fait dans une compétition aux épreuves multiples et variées que sont les crossfit games.

Brent Fikowski. Le système de scoring favorisant les tops scores lui convient à merveille. Le programme de cette année lui permettra t’il cette année encore de grimper sur le podium ou au contraire fera t’il apparaître les relatifs trous de son fitness ? Seul celui que l’on surnomme Boz a pour l’instant la réponse.

Noah Ohlsen, l’enfant chéri de Miami est la grosse interrogation de cette année. Après deux dernières saisons loin de ses attentes et de son niveau de 2019 ( personne n’aura oublié la bataille remportée face au goat him self sur un mary endiablé ), 2022 sera t-elle l’année du rebond ou celle de la confirmation de son relatif déclin par rapport à l’élite mondiale ? Affaire à suivre.

Alors voilà, à votre tour partagez vos impressions et vos pronostics, on fait les compte dans moins d’une semaine!

Partager cet article :

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.