Qui sont les Français qualifiés pour les WZA ? (spécial individuels)

Temps de lecture : 3 minutes

WZA le compte à rebours est lancé!

Dans 4 jours débute la compétition made in Miami : les Wodapalooza (ou WZA pour les intimes). Ce festival de fitness est devenu l’un des rendez-vous incontournables dans le calendrier de la communauté CrossFit® pour le monde entier. Cette année marque les 11 ans de la compétition et on peut dire que les organisateurs veulent assurer le show notamment du coté des équipes, mais ça, on vous en parlera demain.

Les spectateurs qui préfèrent regarder les individuels ne seront pas en reste en tous cas. Les WZA sont toujours un joli prétexte d’aller passer quelques jours sous les palmiers de Miami et voir de nombreux athlètes des Games commencer l’année avec une belle compétition. L’édition 2023 le prouve une nouvelle fois puisque du beau monde a répondu présent à l’appel.

Le gotta chez les Elites Hommes.

Chez les Élites Hommes, nous aurons le plaisir de voir s’affronter Le Professeur Brent Fikowski, le Brésilien Guilherme Malheiros, le tout récent vainqueur des Dubaï Fitness Championship Fabian Beneito, Giorgos Karavis (vainqueur des French Throwdown 2022), Monsieur Croc-top Nick Mathew qui nous avait impressionné tant aux Games avec les cross double unders qu’au Rogue Invitational; mais aussi l’indéboulonnable Patrick Vellner et les 2ème et 3ème hommes les plus fit de l’année 2022 : Roman Khrennikov et Ricky Garard. Notre Français Guillaume Briant, qui devient maintenant un habitué des gros rendez-vous, aura donc fort à faire face à lui.
Ça nous promet une sacré bagarre pour le podium !

Les Elites Femmes à la bataille.

Du coté des Élites Femmes, le spectacle promet d’être tout aussi intéressant à regarder, même si de nombreuses têtes d’affiches féminines ont fait le choix de ne prendre part à la compétition qu’avec leur équipe. Quelques athlètes des Games se joindront tout de même à la fête chez les individuelles. Parmi elles, on peut citer Andrea Nisler, double championne des CrossFit Games avec CrossFit Mayhem, Dani Speegle, Sara Sigmundsdottir, Emily Rolfe ou encore les Rookies de l’année 2022 Elena Carratala et Rebecca Fuselier.

On gardera tout de même un oeil sur Oihana Moya Oliver qui nous a montré de très belles choses au Dubaï Fitness Championship en décembre dernier avec sa 5ème place au classement général.

Bien que seul Briant soit présent chez les élites, on entendra la langue de Molière sur le floor puisqu’au total, la France aura 17 représentants individuels répartis dans plusieurs catégories.

Chez les inter hommes, Eric Balmisse et Jonathan Conde Ferreira seront de la partie tandis que Elisa Hoareau prendra part à la compétition chez les scaled femmes.

Chez les Age Groups, pas moins de 10 athlètes seront présents : Jenny Cellette (Master 35-39 F), Grégory Pattier et Olivier Bonino (Master 35-39 H), Pascale Boukerrou (Master 40-44 F), Christelle El Debs qui rechausse les crampons après sa belle performance aux CrossFit® Games, Yann Ehlinger (Master 40-44 H), Franck Attieh et Sebastien Marseguerra (Master 45-49 H), Sabine Tisserand Ripoll (Master 50-54 F) et Christian Galy (Master 60+ H).

Certains ne sont pas à leur coup d’essai pour les WZA, comme Christian Galy qui était monté sur le podium l’an dernier. Pour lui “cette compétition a une valeur particulière à mes yeux car le lieu est magique. (…) le niveau relevé et la nature des épreuves de qualification font qu’être retenu est déjà une victoire en soi”. Quand on lui parle de podium pour cette deuxième année consécutive, Galy répond “invariablement la même chose : mon objectif est de faire le mieux possible, il y a trop de paramètres pour se livrer au jeu des pronostics, notamment mon état de forme du moment, celui de mes concurrents et la nature des épreuves”.

Le fait de profiter de l’évènement sans chercher à monter sur le podium semble être l’état d’esprit de nos Français. Malgré sa belle 6ème place sur les qualifications, la Master et récente championne du monde d’haltérophilie dans sa catégorie Pascale Boukerrou n’a “aucune attente mais donner le meilleur de soi face à des quarantenaires qui ont déjà fait les Games plusieurs fois”. Tout comme Christian Galy, sa préparation n’a pas été chamboulée par la compétition, elle “reste fidèle à la programmation WYS training qui l’a amenée jusque là”.

Les Wodapalooza sont aussi une opportunité pour les athlètes de la catégorie adaptive de se retrouver. C’est l’occasion pour Shana Coissard (RX seated Femme), qui est une habituée des grosses compétitions adaptive, de tenter d’ajouter un nouveau podium à son beau palmarès. Seront également de la partie Simon Farre chez les RX seated Homme pour remettre en jeu la deuxième place qu’il avait obtenu l’an denier, Axel Belot en RX standing neuro Homme mais aussi Pauline Leandri en scaled standing Femme.

L’équipe Allout leur souhaite bon courage pour la compétition, mais surtout de bien profiter de ces 4 jours sous le soleil de Miami.

On vous donne rendez-vous du Jeudi 12 au Dimanche 15 Janvier pour suivre les Français lors des Wodapalooza.

Article écrit par Jennifer Traband pour Allout.

Partager cet article :

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.