Récapitulatif de la deuxième journée de Nobull CrossFit Games

Une deuxième journée qui offre une vraie tendance pour la suite de la compétition.

Nous avons enfin au soir de cette deuxième journée une idée plus précise de ce qu’aurait dû être le leaderboard mercredi soir.

Age group et adaptative : cocorico pour nos français

Cette journée du jeudi devait leur être consacré et nous voulons les mettre en avant comme il se doit au travers de ce premier article de la journée.

Dans les différentes catégories d’âge, nos représentants ont fait une entrée fracassante !! Des évents win pour Christian et Christelle, une régularité impressionnante dans la performance pour Alexandre Jolivet, notre Framboise nationale qui se défend bec et ongles pour son grand retour au CrossFit Games en se situant au pied du podium ce soir ( après une qualification arrachée in extremis ) et Lili en embuscade elle aussi pour son objectif de podium dans sa catégorie 14/15 ans.

Du côté des adaptatives nous ne sommes pas en reste non plus avec une excellente mise en action d’Anne-Laure, Alexis et Jérémie dans leurs différentes catégories.

La vérité d’un jour n’étant pas celle du lendemain dans ce beau sport qui est le nôtre, il leur faudra à tous réitérer ce niveau de performance dès aujourd’hui pour ce qui sera leur  » mooving day « , la compétition se déroulant pour eux sur trois jours.

On commente et on leur envoie un max de soutien et d’encouragements au travers de cet article !!!

CrossFit Games, récap du jour 2: Elites Femmes.

La charge des stars de PRVN, la programmation de Tia-Claire Toomey.

Alors que nous avions quitté Saxon panchik au fin fond du classement et Tia-Claire au fin fond du top 10 ;), nous avons assisté à une charge monumentale de la part de ces deux athlètes avec respectivement 191 et 197 points glanés sur les 200 distribués ce jour.Saxon c’est ainsi replacé aux portes du top 10 tandis que Tia talonne maintenant O’brien sur la 3ème marche du podium.

Chez les élites femmes la « Next Gen » confirme et s’installe :

La jeune protégée de Matt Fraser est venue nous montrer avec cette épreuve qu’elle serait présente sur tous les tableaux et qu’elle est prête à défendre ce jersey de leader qui semble plus la transcender que peser sur ses épaules.
Emma Lawson ne cesse de nous impressionner. On la savait compétitive dans la cour des grandes depuis les Dubai dernier. Elle impressionne en trustant dès cette année une place dans le top 5. Celle qui cumule la double casquette de teen et de rookie aurait pu être déroutée par l’enjeu mais la multitude de taches différentes déjà effectuées tend à prouver le contraire.

Petite désillusion par contre pour deux nos favorites Horvath et Saunders.

Le run aura finalement été préjudiciable pour le score final de l’évent 2/3 avec un temps plus que limité dans chaque fenêtre pour effectuer les jerks, ces athlètes moins à l’aise sur la course n’ont pu s’exprimer sur le jerk. C’est la double peine.
Nos européennes ont quand à elles bien réagi avec un beau tir groupé entre les 10em et 14em places et une belle remontée au classement général de nos têtes d’affiche.
Mais la Communauté des fan du sport de CrossFit ® sont néanmoins ravis. En effet, Brooke Wells, 9eme ce soir au classement, un an après sa terrible blessure au coude ici-même à Madison semble être revenue à son meilleur niveau. Sa capacité à déplacer une charge lourde au dessus de sa tête est de très bon augure pour la suite.

La bataille des Elites Hommes au jour 2 des CrossFit Games:

Vers un duel Garard/Medeiros ?

Même si cela serait réducteur de se cantonner à ces deux protagonistes, c’est peut être ce que nous réserve les prochains jours. Un duel qui s’annoncerait épique entre Justin, le chouchou de l’Amérique et Garard, l’homme le plus clivant de tout le champ d’athlètes, avec les pro et les anti Ricky.

La première bulle de Vellner :

On le savait pas forcément très à l’aise sur les mouvements au dessus de la tête et cette charge élevée sous fatigue (136 kg ndlr)  n’aura fait que mettre en lumière cette faiblesse pour le canadien. Il a malheureusement compilé les fails et nous a gratifié de quelques jolies lambadas sous la barre ! Il faut espérer pour lui que cela ne lui soit pas préjudiciable pour la suite. On oublie ce raté de cette semaine et on avance!

Derrière Adler aura lui parfaitement optimisé son point fort avec un bel évent win qui lui permet de parfaitement se replacer. Khrennikov et Dukic font preuve pour l’instant d’une redoutable régularité ceux qui les place aux avant postes du classement.

Dans les  » perdants  » du jour, Koski qui cumule deux mauvais scores dégringole fortement au classement et Malheiros que l’on attendait faire le show sur les jerks aura montré une condition physique beaucoup trop faible sur le run pour pouvoir exploiter sa redoutable haltérophilie.

Côté Team, passation de pouvoir sur le floor du Alliant Energy Center ?

Le tour de force réalisé par CrossFit Oslo Navy Blue aujourd’hui en reprenant une fois de plus le jersey de leader à la team de Cookville nous montre une fois de plus, qu’avec leur fitness de 4×4 solide a toute épreuve, ils se posent comme de réels candidats à la plus haute marche du podium de cette Affiliate Cup.

Du côté de Mayhem Freedom, ce premier coup d’épée dans l’armure de leur fitness les oblige maintenant à engranger les premières places s’ils veulent reprendre les points perdus sur le run (13ème position sur cet event).

Comme prévu, nous avons vu Invictus se replacer avec cette épreuve de force max et l’équipe Reykjavik nous aura rassuré sur leur niveau de forme et une éventuelle blessure de Lauren Fischer laissant craindre le pire pour la suite.

Nous avons au soir de ce deuxième jour le quinté annoncé ( certes dans le désordre) dans nos pronostics aux avants postes et il y a de grandes chances qu’il en soit ainsi jusqu’à dimanche.

Place maintenant à un magnifique Day three fort de 3 épreuves chez les individuels et 2 chez les équipes. Nous avons hâte que les évents soient annoncés afin de pouvoir nous/vous faire une petite idée de ce qu’il peut réserver.

Thomas Farrugia et Elie Margerin

Partager cet article :

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.