Rogue Invitational, Jour 3: Les positions se dessinent.

Un moving day sous un faux rythme.

Pour cette troisième journée du samedi, c’est un moving day un peu monotone auquel nous assistons à Austin Texas. Organisées sous forme de sprints, les deux premières épreuves nous laissent un peu sur notre faim. Bien que ces formats soient très challengeants et stressants pour les athlètes, le show en tant que spectateur est un peu en reste. Les épreuves sont à la fois très courtes à exécuter mais très longues a regarder, mais la logistique reste impressionnante. Cette remarque mise à part, nul doute que le défi et la cohérence du test de Fitness était à la hauteur du niveau des athlètes sur le field.

Heureusement pour le spectacle, le dernier wod de la journée, sorte de ladder en clean and jerk à la log barre, est venu pimenter tout ça. Face à l’écran, nous y avons retrouvé les sensations du sandbag ladder des CrossFit Games. Les athlètes semblent réellement apprécier ce genre d’épreuve dans l’inconnu où les cartes sont complètement redistribuées. Les spectateurs comme les athlètes ne savent pas du tout qui va performer ou non. Bref, une épreuve magnifique à aller regarder sur le stream si vous aimez le suspens!

Laura Horvath  » use the momentum « .

Pour paraphraser Sean Woodland, on pourra dire que Laura Horvath aura exploité au mieux ce  » momentum « , cet élan. Elle conclut cette nouvelle journée avec deux victoire d’évents de plus dans son escarcelle et une deuxième place derrière l’intouchable Speegle. Elle a maintenant une confortable avance sur sa principale concurrente Gabriela Migala. Mais le véritable test sera pour elle le couplet heavy dumbell snatch-parallette HSPU. Le souvenir des HSPU facing the wall aux CrossFit Games de Madison est encore frais dans les mémoires. On ne peut qu’imaginer l’effet destructeur pour les épaules, la plus grande faiblesse de Laura Horvath!
Derrière, la lutte fait rage pour compléter le podium avec notamment un magnifique duel de générations entre Annie et Emma Lawson que l’on aimerait presque voir finir ex-æquo.

Medeiros : deux erreurs qui coûtent chères.

Une  » no rep  » pour une dernière lunge validée à la va vite sur un premier wod de 3min. Un imbroglio sur un lift validé par le chouchou de l’Amérique mais apparemment hors timing. Voilà deux fautes qui auront couté très cher à Medeiros. Justin cède le lead à Khrennikov, malgré une victoire sur l’évent 6. Le russe, toujours aussi impressionnant de régularité dans son fitness aura parfaitement su saisir l’opportunité offerte. Nous pouvons être sûr qu’il fera tout demain pour mener la vie dure à Medeiros si celui ci veut conserver son titre.
Derrière, Vellner s’accroche aux deux hommes et on le sent déterminé et très en forme pour monter de nouveau sur un podium international.
BKG que l’on était content de retrouver sur le devant de la scène et que l’on sait très à son avantage sur du crossfit  » conventionnel  » se prend un mur lors de cette journée dont la programmation sort des sentiers battus. Quant à Jeffrey Adler, il n’aura pas su tirer profit de sa force pure et de sa très belle haltérophilie dans cette barre de strongman.

Il reste maintenant aux athlètes trois épreuves. Les deux premières mettent à l’honneur la gymnastique et la dernière est encore secrète. Bref encore beaucoup de rebondissement à raconter our venir figer ce classement et conclure ce beau weekend qui nous tient en haleine depuis jeudi.

Article par Thomas Farrugia.

Partager cet article :

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.