Un CHAD via ZOOM à plus de 100 athlètes.

A l’initiative de Reebok CrossFit Louvre et de Daniel Chaffey l’agent de liaison de CrossFit LLC en France, plus de 100 athlètes se sont réunis aujourd’hui pour effectuer un CHAD par comme les autres.

Pourquoi CHAD?

CHAD est un « hero workout », un WOD commémorant le décès d’un personnel militaire ou faisant partie des services d’urgences. Ces services sont également appelés les « first responders » outre atlantique.
Celui-ci possède une dimension particulière. Il fait référence à Chad WILKINSON, ancien Navy SEAL et membre du Seminar STAFF.
Il est de tradition que tous les formateurs ayant le privilège de délivrer le Niveau de par le monde effectue cet entraînement une fois par an. Il est réellement inscrit désormais dans l’ADN de leur culture. C’est par conséquent un traînement auquel se frotter si on est un membre actif de la communauté.

Quel est l’entraînement?

CHAD est un entraînement on ne peut plus simple à comprendre. Il s’agit de réaliser 1000 step up sur une box de pliométrie, le tout avec un lest de 20 kilos environ pour les hommes et 15 kilos environ pour les femmes.
C’est un entraînement qu’effectuait souvent Chad Wilkinson afin de se préparer depuis son garage à des randonnées en haute montagne. La stimulation recherchée est d’être capable de compléter ce wod en approximativement une heure.

Pourquoi aujourd’hui?

Le choix du 11 Novembre n’est pas anodin. Cette date marque la signature de l’armistice de 1918, mettant fin aux combats de la première Guerre Mondiale ayant causé plus de 18,6 millions de morts, d’invalides et de mutilés dont 8 millions de civils.
Quelle meilleure occasion de tenter de rassembler des athlètes confinés chez eux, pour se retrouver et accorder une minute de silence à la mémoire des Soldats disparus, quelle que soit leur nationalité.
« CHAD » de par sa simplicité, était l’entraînement idéal pour nous réunir et assurer cette commémoration.

Options et scaling pour un CHAD réussi.

Vous n’avez jamais tenté ce WOD? Voici quelques pistes pour être sûr de réaliser quelques chose de cohérent.
Rappelez vous le stimulus recherché. 60 minutes voici ce que vous devez viser, 70 minutes est acceptable, au delà peut être avez vous eu les yeux plus gros que le ventre…
La première chose à adapter est la charge, tenter toujours de la transporter dans un sac à dos (pour le côte pratique), mais n’hésitez pas à d’abord le faire sans charge, l’épreuve n’en sera pas plus aisée.
Dans un second temps adaptée la hauteur de la box, notamment pour les athlètes de petit gabarit, n’hésitez pas à baisser la box d’un cran pour votre premier rodéo.
Limiter les répétitions. L’endurance n’est pas votre point fort, après 400 répétitions vous êtes déjà à près de 30 minutes de travail? Passez à 700 répétitions, cela vous motivera à garder un rythme soutenu et n’enlèvera rien à la difficulté du WOD.
Sans équipement? Lesté un sac à dos avec tout et n’importe quoi et effectuer 500 lunges et 500 back lunges.

Peu importe votre option, pour un WOD comme celui-ci pas de place pour les « panneurs », ne trichez pas avec vous même et respectez la minute de silence pour donner un peu d’épaisseur à notre culture de l’entraînement.

Bon training à tous.

 

Partager cet article :

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.